Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/11/2015

Page 1

 Depuis un demi-siècle déjà...

 

Depuis 1956, l'affaire de Rennes-le-Château, d'abord appelée "l'histoire du Curé aux millions", a suscité une exceptionnelle production livresque. Certains de ces livres ont fait date, tant par leur pertinence, que par la qualification de leurs auteurs. Nous avons donc choisi de tous les citer, autant que nous les connaissions. Beaucoup sont devenus des raretés, alors que nous tentons d'en oublier quelques autres.

 

 1959 à 1969

                                                    

 

 

IMG_0024.jpg1959.  Mazières (Abbé Maurice René) La venue et le séjour des Templiers du Roussillon.

Né à Perpignan le 18 février 1909. Ordonné prêtre le 29 juin 1935. Il fut principalement curé de Villesèquelande dès 1959, où il demeura jusqu'à la fin de son sacerdoce. Il se retirera alors à Carcassonne, à la maison de retraite de Béthanie le 1er novembre 1974, où il s'éteignit le 8 avril 1988.

Membre de l'Académie des Arts et Sciences de Carcassonne pendant vingt-neuf ans, il consacrera ses veilles à des travaux historiques. Il ne dédaignera pas de faire aussi des recherches sur le terrain. Il accueillait volontiers ceux qui sollicitaient son érudition.

 

 

1962. Descadeillas (René) Notice sur Rennes-le-Château et l'abbé Saunière

Né à Moissac le 7 mars 1909, décédé à Carcassonne le 22 avril 1986. Titulaire d'un doctorat en histoire moderne, il occupera, de 1939 à 1949, d'importantes fonctions au sein de la rédaction de la Dépêche du Midi. Distingué Conservateur de la Bibliothèque Municipale  de Carcassonne le 1er janvier 1950, il accèdera à la direction du Musée des Beaux-Arts de la ville en 1964, qu'il administera jusqu'en 1980.

 

 

 TDM Charroux.jpg1962. Charroux (Robert) Trésors du Monde

le 7 avril 1909 à Payroux (Vienne). De son vrai nom Robert-Joseph Grugeau. D'abord préposé des Postes à Paris, il se tourne ensuite vers le journalisme indépendant. Ses premières publications portent d'abord le pseudonyme de Saint-Saviol (une commune proche de son lieu de naissance), puis il adopte celui de Charroux (en reconnaissance de ce bourg poitevin où il résidera par la suite). Après une période de littérature d'anticipation, il connaitra son premier succès de librairie en publiant Trésors du monde. Au préalable, il avait  créé son fameux "Club International des Chercheurs de Trésors. Mais la consécration viendra avec cette série de livres publiés chez Robert Laffont consacrés, selon sa formule, au "Mystérieux Inconnu". Les titres s'égrèneront de 1963 à 1977. Il décèdera le 24 juin 1978 à Charroux, au retour d'un épuisant voyage en Cappadoce. Selon sa volonté, sur son tombe fut érigé un imposant menhir.

 

 

 

61mkJelySyL._SX371_BO1,204,203,200_[1].jpg1964. Coincy Saint-Malais (Mme) Donjons et castels au pays des Cathares

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0002 (4).jpg1964. Descadeillas (René) Rennes et ses derniers seigneurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1964. Debant (Robert) Notice sur Rennes-le-Château et l'abbé Saunière

 

 

1965.  Corbu (Noël) Histoire de Rennes-le-Château

Né à Paris le 27 avril 1912. Son frère, Pierre-Charles Corbu, fut un des pionniers de l'aviation. Celui-ci devait périt dans le crash de son appareil, l'Oiseau bleu, en 1927, à la veille d'une traversée de l'Atlantique.

Après des études à Rouen, Noël Corbu  obtint son déplôme ès-sciences. Marié à Perpignan, en janvier 1935, il épousera Henriette Coll, dont il aura deux enfants, une fille, Claire, et un garçon. Du nom de sa fille, il créera les pâtes "Claire". En 1944, il quitte Perpignan pour le petit village de Bugarach. Il doit à l'institeur, M. René Guilhem, l'information selon laquelle une propriété est à vendre à Rennes-le-Château. Après plusieurs contacts positifs avec Marie Dénarnaud, celle-ci fait des époux Corbu, le 22 juillet 1946, ses légataires universels. Après le décès de la vieille femme, survenue le 29 janvier 1953, Noël Corbu transformera l'ancien domaine de l'abbé Saunière en hôtel-restaurant, qui ouvrira ses portes à Pâques 1955. Il vendra cette propriété en novembre 1964 à Henri Buthion, qui lui succèdera dans ses fonctions. Désormais résidant à Fanjeaux où il vit de la fabrications d'éventails et d'abats-jours, il transfère, l'année suivante,  ses ateliers au château de Saint-Félix-du-Lauragais (Haute-Garonne), qu'il vient d'acheter. Trois ans plus, le 20 mai 1968, il trouve la mort dans un accident de voiture, au carrefour de Prouilles, près de Fanjeaux.

 

1965. Blancasall (Madeleine) Les descendants mérovingiens

 


1967. Cholet (Jacques) Rennes-le-Chàteau. Histoire du Pays

 


asmod03_desede_1967[1].jpg1967.  Sède (Gérard de) L'Or de Rennes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


gladiopos[1].jpg1968.  Cherisey (Philippe de) Circuit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


1968. Cagger (Georges) Rennes-le-Château et l'abbé Saunière

 

 

18:09 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.